Rechercher
  • Ermelinda Ennas

« Hypersensible … et alors ? Un tempérament expliqué »

A la rencontre de Else Marie Bruhner, auteure du livre « Hypersensible … et alors ? » et conférencière.


L’hypersensibilité : un mot qui laisse songeur, un mot évocateur, un mot étiquette, pas forcément bien compris. Un mot dont la traduction ne reflète pas son origine : « High Sensitivity ». L’hypersensibilité, c’est quoi au juste ? Comment vit-on avec ?

C’est ce que l’ouvrage d’Else Marie Bruhner « Hypersensible… et alors ? Un tempérament expliqué » révèle. En des mots simples et concrets tout en se basant sur des faits scientifiques!

Ayant elle-même vécu un « choc émotionnel » lorsqu’elle découvrit qu’elle était hypersensible, elle met un point honneur au partage de ses connaissances et expériences. A travers son ouvrage, mais également par le biais de conférences qu’elle donne en Suisse, en France et en Suède, son pays natal.

Avant de dresser son portrait, il convient de s’intéresser à la source du terme. C’est dans les années 1990 que Elaine Aron, docteur en psychologie commence à effectuer des recherches autour de la haute sensibilité « High Sensitivity ». Grâce à son questionnaire « Êtes-vous hautement sensible ? » (un test qui est aussi utilisé dans le contexte scientifique pour mesurer la sensibilité de quelqu’un) le SPS (Sensory Processing Sensitivity) pouvait être reconnu. En d’autres termes, ce questionnaire permettait aux personnes hautement sensibles de mettre un mot sur quelque chose qu’elles avaient toujours ressenti, mais sans jamais comprendre. Et qui les faisaient sentir différents de la « norme ». Bien que chaque être soit unique, les points communs des personnes sensibles sont indéniables : la réflexion en profondeur ; la forte empathie ; la perception de choses subtiles dans l’environnement ainsi que la surstimulation. En général, elles sont rapidement irritées par le bruit et la lumière ; attachées à tisser des liens authentiques et ne supportent pas trop longtemps les conversations futiles etc.

« Être hautement sensible n’est pas une maladie », mais tout simplement un tempérament qui « influence tous les aspects de notre vie » comme le dit si bien Else Marie. Le temps d’une interview, elle nous confie les grandes lignes de son parcours.


Pourriez-vous décrire votre domaine d’activité ?


Dans ma vie, j’ai exercé différents métiers, surtout la traduction, mais depuis ma « découverte » il y a dix ans je me concentre sur la haute sensibilité : La lecture des études scientifiques, l’écriture, la traduction de textes et la tenue de conférences. Je suis en contact régulier avec Elaine Aron et d’autres professionnels pour me tenir au courant.


Qu'est-ce qui vous a poussée à l'écriture de votre livre ?


L’envie de faire connaître authentiquement, sur la base des travaux d’Elaine Aron et d’autres chercheurs, ce qu’est la haute sensibilité. Je ne voulais pas faire un livre académique, mais je voulais écrire un livre accessible à « tout le monde ». Un livre qui permette de comprendre très simplement ce qu’est la haute sensibilité. Les illustrations sont de la fille de mon cousin, elle-même hautement sensible.


Qu'avez-vous à cœur de transmettre ?


La haute sensibilité, ce n’est pas de la fiction mais la vérité. Je n’invente pas, Elaine Aron n’invente pas. C’est très important de prendre conscience de ce trait de tempérament, qu’on est sensible. Le seul côté défavorable est qu’on est rapidement surstimulés, il faut donc apprendre à changer son style de vie en fonction. Il faut pouvoir s’écouter, même si ce n’est pas toujours évident, se demander : « De quoi j’ai besoin en ce moment ? », « Est-ce que cela est bon pour moi ? ». Le fait de pouvoir comprendre ses propres limites, c’est s’occuper de soi. C’est un apprentissage qui peut prendre du temps.


Si nous devions retenir une chose de votre message ?


En découvrant sa sensibilité et en l’acceptant, on devient authentiques. Et plutôt que d’essayer d’être tout le temps gentil, c’est important d’être vrai. Apprendre à dire non quand quelque chose ne vous convient pas, c’est important.


Les dernières pépites avant de se quitter…


Else Marie donne des conférences aussi bien en Suisse qu’en Suède, mais également en ligne. La prochaine: « La personne hautement sensible et le monde professionnel » aura lieu au Centre Prévention et Santé à Colombier près de Neuchâtel le 5 novembre à 19h30. Cela coûte CHF 15.- et il faut s’inscrire via un formulaire d’inscription sur www.cpsinfo.ch ou par email ou téléphone 032 843 36 10.


Et surtout, différents livres à lire, dont celui d’Else Marie Bruhner : « Hypersensible… et alors ? » ou d’Elaine Aron (voir bibliographie dans le livre d’Else Marie).


Le site d’Else Marie Bruhner (en français) : www.hsperson.fr

Le site d’Elaine Aron (en anglais) : www.hsperson.com

FB - Elaine Aron & High Sensitivity (francophones les bienvenues) : https://www.facebook.com/groups/ElaineAronHighSensitivity



#highsensitive#hypersensiblesetalors


196 vues
 

©2020 par Filé d'or. Créé avec Wix.com