Rechercher
  • Ermelinda Ennas

Eloge de la beauté et jardin d’images

A la rencontre de Vincent Girardin, photographe, artisan, graphiste et engagé dans le durable.


Touche à tout et curieux par essence, Vincent Girardin a toujours été acquis à de grandes causes: celles qui font avancer l'humain vers un monde plus respectueux de la nature et de ses ressources. Après avoir collaboré de longues années à l'organisation du Festival de la Terre, il a depuis peu remis les rênes de la direction et se concentre aujourd'hui sur des projets plus proches de sa fibre artistique, dont la photographie.

Depuis trois ans déjà, dépouillé de toute intention, il part à la rencontre de la nature pour capturer ses différents visages, sans jamais savoir au préalable, ce que son intuition lui dictera. Il confie d’ailleurs qu'il peut aisément revenir d'une balade sans images ou au contraire, les compter par centaines. Toujours à la recherche du petit détail insignifiant, celui qui aurait échappé au plus grand nombre, il révèle la nature par le biais de clichés troublant d'émotions. Et plutôt que de les imprimer à la chaîne sur un classique papier de qualité, il choisit de les rendre uniques en les imprimant sur du bois. Pour sa dernière exposition, il a développé diverses techniques d’impression, donnant lieu à une rencontre merveilleuse entre l'image et la matière.

Au cours de l'interview, il nous raconte son jardin d'images et partage ses réflexions sur la vie.


Pourriez-vous nous décrire votre démarche créative?


Ma démarche créative est une invitation à contempler la nature et à en prendre soin. C’est le reflet de mon amour pour la nature et l’image. Pendant longtemps, j’ai essayé de convaincre les gens sur la nécessité urgente de veiller aux ressources de la Terre, car elles ne sont pas illimitées! Mais à la longue, je me suis dit qu’il était mieux d’inspirer que de convaincre. Je préfère permettre aux gens de prendre conscience de la beauté de la nature et leur donner envie de la respecter par le biais de mes images.

Et puis au-delà de ça, je trouve qu’il est essentiel de s’entourer de ce qui est beau et harmonieux. Cela contribue au bien-vivre ensemble et propage des ondes positives.

J’ai d’ailleurs toujours pensé qu’en parallèle des apprentissages théoriques, il serait bon de sensibiliser les petits et grands à des choses beaucoup plus vitales comme la cuisine, le faire soi-même, l’esthétique…


Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de faire de la photo?


La photo m’a toujours passionné pour le côté esthétique. J’en fais depuis l’âge de dix-huit ans, mais l’approche que je développe depuis trois ans est différente. Ce qui me plaît c’est d’aller me balader sans savoir ce que je vais photographier. Et si je peux éveiller la curiosité pour une petite feuille sèche ou un marais, alors c’est parfait.

Le fait d’imprimer mes images sur du bois donne à chaque tableau un caractère unique. J’aime que l’impression réagisse différemment selon le bois et que l’alliance de l’image et de la matière donne un côté artisanal. En réalité, la photo bien imprimée, ce n’est pas ça qui m’importe et d’ailleurs, je ne retouche jamais mes images.


Qu’avez-vous à cœur de transmettre avec vos photos?


Le fait d’éveiller des émotions chez les gens me paraît être le plus beau cadeau. Certains me confient qu’ils sont très émus, sans comprendre ce qui se passe en eux. Le support y est aussi pour quelque chose, car entre l’image et la matière: les éléments se confondent. Certains pensent même qu’il s’agit de peintures. Le fait de pouvoir révéler la nature et d’inviter les gens à la respecter me semble essentiel.


Si nous devions retenir une chose de votre approche quelle serait-elle?


La curiosité. Je pense d’ailleurs que je suis « créatif ascendant curieux ».


Les dernières infos avant de se quitter…


Gourmand de lectures, toujours ouvert aux projets qui s’inscrivent dans le durable, Vincent Girardin se plaît à collaborer et met ses talents au profit de causes en accord avec la nature.

Les portes étant ouvertes, il est difficile de connaître avec exactitude la pulsion lumineuse du lendemain.




#photographie #nature

78 vues
 

©2020 par Filé d'or. Créé avec Wix.com